D'où proviennent réellement les cheveux pour les extensions de cheveux?

Cheveux du temple hindou!


Après les diamants et les ordinateurs, l’Inde exporte maintenant son nouveau best-seller : des mèches de cheveux naturels…

Le complexe de temples de Tirumala Tirupati, au sud de l’Inde, attire chaque année des millions de pèlerins. Jour et nuit, des milliers de pèlerins se croisent sur les collines des temples. Chaque jour 25.000 pèlerins viennent visiter le saint des saints et prier pour le salut de leur âme. Ils gravissent ces collines avec de superbes chevelures, et ils en redescendent le crâne complètement rasé. 

 


Avant de pouvoir pénétrer dans l’endroit le plus saint du complexe pour prier devant la statue de leur dieu Venkateswara, ils reçoivent une tonte gratuite. Des dizaines de coiffeurs rasent la chevelure des hommes, des femmes et des enfants, en deux temps trois mouvements, maniant la lame de rasoir avec une grande dextérité. Le complexe compte 650 coiffeurs en service, qui travaillent six heures par jour. Les ouvriers du complexe ramassent les mèches et en font de longues tresses épaisses qu’ils placent dans de grands conteneurs.

Les pèlerins sont heureux de voir leurs longues mèches tomber sur le sol ; c’est ainsi qu’ils satisfont à l’une de leurs obligations religieuses. Le dieu Venkateswara est particulièrement favorable lorsqu’on lui offre des cheveux. Les Hindous se précipitent donc chez le coiffeur chaque fois qu’ils désirent que ce dieu les soigne, qu’il les aide pour les examens ou pour réduire au silence un voisin importun. Officiellement, le rasage des cheveux est un signe d’humilité. En se faisant raser avant de pénétrer dans le temple, ils deviennent, au sens propre comme au figuré, plus réceptifs à l’énergie positive émise par Venkateswara. Celui qui souhaite que sa prière soit entendue commence par se faire raser.

Les pèlerins savent que le temple est plus prospère grâce à leurs cheveux, mais ils ne s’en inquiètent pas. En effet, le temple consacre cet argent à de bonnes œuvres.